Boutique Scribe > Livres

Personnages et figures célèbres

Abd el-Kader et la franc-maçonnerie

Abd el-Kader et la franc-maçonnerie

a bien été ajouté à votre panier.

 

En stock

Prix : 16,23 € TTC

Quantité : Spin UpSpin Down

Commander

  • Image 1
  • Image 2
Image 1Image 2

Informations

Auteur :
Bruno ETIENNE

Éditeur :
DERVY

Date de parution :
avril 2008

ISBN :
9782844545336

EAN :
9782844545336

Format :
22 x 13,5 cm

Nombre de pages :
156

Poids :
0,29 kg

Le mot de l'éditeur :


En ce bicentenaire de la naissance de l'émir 'Abd al-Qâdir ibn Muhyi al-Dîn al-Hassanî dit al-Jazâ'irî, il nous a paru opportun de faire le point sur certains aspects contestés de sa vie, si complexe, si dense, qu'elle a pu taire l'objet d'appropriations partisanes.

En ces temps troublés où l'Histoire est revisitée des deux côtés de la Méditerranée, les chercheurs, et particulièrement les historiens, ne peuvent accepter que les États leur indiquent comment ils doivent écrire et enseigner l'Histoire, surtout quand elle est nationalisée.

Mais l'étude des relations entre la franc-maçonnerie et le soufisme, à travers l'exemple exceptionnel d'Abd el-Kader, n'est pas chose simple. En effet, celle-ci doit s'appuyer à la fois sur la documentation historique et sur le vécu, la sensibilité et la discrétion propres aux adeptes des voies spirituelles et initiatiques. C'est pourtant ce défi que tente de relever ici un auteur qui revendique le droit à une sorte de schizophrénie professionnelle : être rigoureux dans la documentation proposée mais en sachant que tout n'est pas accessible à la connaissance médiatisée par la seule science ou la raison.

Ce pari est fondé sur la posture d'un chercheur talonné par le vécu du cherchant qu'il est aussi.
Puisse cette expérience périlleuse être comprise comme elle est proposée, pour mieux approcher toute la complexité de l'aventure humaine.

Extrait du livre :


Plusieurs années après mes premiers travaux sur l'Émir magnanime, il nous a paru intéressant, pour fêter le deuxième centenaire de sa naissance, de faire le point sur un sujet controversé dans la mesure où mes thèses et documents ont posé problème à certains Algériens, et aussi parce que nous avons une meilleure connaissance aujourd'hui de ce sujet grâce à de nombreux écrits universitaires, au titre desquels je citerais la thèse de Thierry Zarconne en particulier, celle d'Éric Anduze, ainsi qu'un numéro spécial de la revue Les Cahiers de l'Orient et un autre tout aussi intéressant des Cahiers de la Méditerranée.

Par ailleurs, quelques voyages au Liban et en Syrie m'ont permis d'accéder à de nouveaux documents et de rencontrer des personnes, dont des «frères» arabes, qui m'ont conforté sur certaines de mes positions.

À chacune de mes conférences sur l'Emir, la question m'était posée de sa relation avec la maçonnerie et, alors qu'en Syrie cela donnait lieu à des avancées sur le plan historique, en Algérie c'était toujours sur le ton polémique car la conception d'une histoire nationalisée, mâtinée d'un islamisme utilisant largement le thème/mythe du complot judéo-maçonnique, prévaut encore dans ce pays traumatisé.

Ainsi un intellectuel a-t-il écrit un livre entier pour démontrer que je n'ai rien compris à l'islam, ni à Guenon, ni même à la franc-maçonnerie et surtout que mes hypothèses sont fausses parce que impensables. L'argument est en effet strictement téléologique. Je résume sa thèse : «Étant donné ce que nous savons de l'Émir, il lui était impossible d'adhérer à une secte satanique, levier de l'athéisme et de la subversion mondiale et donc les documents fournis par Etienne sont des faux malveillants

Cet universitaire ajoute même que la présence de la signature et du sceau de l'Émir sur les lettres produites ne constitue pas une preuve et d'ajouter : «Voilà une limite plutôt fâcheuse de la manie du document.» Drôle de conception de l'histoire ! Mais ce nationaliste «guénonien» est - si je puis m'exprimer ainsi - battu par plus radical que lui : une certaine «princesse» Amîra Badî'a al-Jazâ'iriyya, arrière-petite-fille de l'Émir, a publié à Damas un ouvrage pour démontrer qu'il n'était pas «soufi» et que son oeuvre principale, le Kitâb al-mawâqif (Livre des haltes), n'est qu'un faux grossier qui lui est attribué à tort. Il est vrai que cette dame était liée par son fils aux Wahhabites dont on sait l'attrait pour le tassawuf (soufisme)... et la maçonnerie !

Sur l'auteur :


Bruno Etienne, Professeur émérite des Universités, auteur de nombreux ouvrages sur le champ religieux, dont L'initiation, 2004, la Spiritualité maçonnique, 2006, aux Editions Dervy, et Heureux comme Dieu en France, Editions Bayard, 2005.

Scribe ferme !

Inventaire et fermeture estivale du 8 juillet au 26 août

SCRIBE, nos points de vente Nos points de vente

SCRIBE, qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ?

SITE PARTENAIRE

Grande Loge Nationale FrançaiseGrande Loge Nationale Française

Facebook

Newsletter Newsletter

Soyez informé de toutes nos nouveautés, promos, évènements...

CNFI
Manuel GLNF
Abonnez vous aux Cahiers Villard de Honnecourt de l'année 2020
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 114 - Sur les chemins d’Hiram
Transmettre #7 : les Rites - REAA Le manuscrit Francken de 1783
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 111
VDH Int'l #2
Cahiers Villard de Honnecourt n°105
Transmettre #6 : l'histoire - 300 ans de Maçonnerie britannique
Cahiers Villard de Honnecourt n°94
+ d'infos
+ d'infos
+ d'infos