Boutique Scribe > Livres

Philosophie, spiritualité et courants de pensées : Spiritualités

Le Cantique des Oiseaux de Farîd od-dîn ?Attâr - Traduction versifiée de Leili Anvar

Le Cantique des Oiseaux de Farîd od-dîn ?Attâr - Traduction versifiée de Leili Anvar

a bien été ajouté à votre panier.

 

En stock

Prix : 29,00 € TTC

Quantité : Spin UpSpin Down

Commander

  • Image 1
  • Image 2
Image 1Image 2

Informations

Auteur :
Attâr (traduction de Leili ANVAR)

Traducteur :
Leili ANVAR

Éditeur :
Diane De Selliers

Collection :
DDSLPC

Date de parution :
février 2014

EAN :
9782364370333

Format :
26 x 19 cm

Nombre de pages :
400

Poids :
1,02 kg

Le Cantique des oiseaux, poème écrit en persan à la fin du siècle, chante le voyage de milliers d'oiseaux en quête de Sîmorgh, manifestation visible du Divin. La huppe, messagère de Salomon, les guide et les encourage en leur racontant des histoires de sagesse puisées parmi les classiques de la littérature profane ou inspirées du Coran. Chef-d'oeuvre de poésie mystique, Le Cantique des oiseaux est un récit initiatique : chacun peut voir dans les oiseaux le reflet de lui-même, à travers le prisme de ses propres expériences et de ses quêtes intimes. Chacun peut se perdre dans les sept vallées traversées par les oiseaux, pour mieux se retrouver. La traduction de Leili Anvar parvient par son souffle à rendre cette ascension spirituelle lumineuse, vibrante et universelle, fidèle à la lettre et à l'esprit d'Attâr.

Recension de Yonnel Ghernaouti

Le Cantique des Oiseaux, appelé aussi « La Conférence des oiseaux », est un recueil de poèmes médiévaux en langue persane constitué en distiques (en littérature, c’est une strophe de deux vers), soit 9448 vers au total. Le texte est traduit, présenté et annoté par Leili Anvar, qui nous propose un merveilleux voyage, pour ne pas dire un voyage dans un monde merveilleux. Comme une quête. Il est le fruit de quatre années de travail.

L’avant-propos de l’éditeur précise que la dernière traduction, datant de 1863, est due à Joseph Héliodore Sagesse Vertu Garcin de Tassy (1794-1878), orientaliste et indianiste français.

La beauté réside dans la lumière et dans son éclat. Cet ouvrage en est l’exemple. Il est œuvre d’art  où l’écriture incarne cette recherche du vrai.

Ensuite, Leili Anvar nous donne de précieuses précisions quant à la vie du poète, d’après « les chroniques de son temps ». Farīd ad-dīn abū ḥāmid moḥammed ʿaṭṭār nīšābūrī, poète persan, (v. 1142-1220), né à Nichapour dans le Khorassan, où se trouve son tombeau, son nom signifiant apothicaire ou parfumeur, quitte son commerce lucratif pour embrasser la doctrine des soufis. Derviche, il se livre au mysticisme.

« Dans le texte et le contexte », c’est d’ailleurs le titre d’une des sous-parties de la présentation de Leili Anvar qui nous explique comment elle a absorbé et travaillé longuement sur ce poème. C’est ainsi que l’auteur nous propose l’emploi de « La Sîmorgh », cet oiseau mythique, partageant de nombreux traits communs avec le Phénix de la mythologie égyptienne, comme mot féminin et non masculin (à l’instar d’Henry Corbin). Elle nous fait mieux comprendre la face féminine du divin.

La littérature persane est notamment renommée pour sa poésie, qui peut être épique, historique, philosophique, amoureuse, mais aussi mystique. Leili Anvar nous fait sublimer cette belle poésie.

Nous abordons le voyage de milliers d’oiseaux qui sont à la  recherche de la majesté le mystérieux Sîmorgh, au-delà du monde visible. La Sîmorgh, un oiseau si beau qu'aucun regard humain ne peut en soutenir la vue.

Ce voyage traverse sept vallées représentant à chaque fois une étape spirituelle. Sept est le nombre de l’homme parfait. Sept englobe les 4 éléments : terre, air, eau, feu et les 3 astres : Terre, Soleil, Lune. Sept règle la vie de l’homme, et est présent dans de nombreuses religions, cultures, croyances. Sept est le symbole d’un cycle accompli et du début d’un autre.

Comment exprimer l’inexprimable ? Comment approcher les sept niveaux de l’âme humaine ? Comment être rien et devenir tout ?

Rendons grâce à Leili Anvar d’avoir su rendre, par le langage, des réalités spirituelles pas toujours facile à aborder.

Leili Anvar est née en 1967 à Téhéran (Iran). Elle est chercheuse et maître de conférences en langues et littérature persane. Diplômée l’École normale supérieure en 1987, docteur ès lettres et agrégée en anglais, Leïli Anvar est une spécialiste reconnue de littérature persane qu’elle enseigne à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO).

Par ailleurs, elle est chroniqueuse sur radio France "Les racines du ciel", ainsi que pour "Le Monde des religions", où elle s'occupe de la rubrique « lettres spirituelles ». Ses travaux sont principalement consacrés à l'étude de la littérature mystique ainsi qu’à la littérature amoureuse et ses développements spirituels. Leïli Anvar contribue de manière considérable à la connaissance du soufisme et de la culture persane.

En tant que traductrice et spécialiste de la littérature mystique, en plus d’un certain nombre d’articles universitaires, Leïli Anvar a notamment travaillé sur l’œuvre du poète Mohammad Djalâl al-dîn Rûmî. Elle a publié " Rûmî " aux éditions Entrelacs, ouvrage sur la vie et l’œuvre du poète mystique persan du XIIIème siècle, suivi d’une anthologie de ses œuvres. Elle a dirigé la publication d'une anthologie de poésie arabe, persane et turque intitulée "Orient - Mille ans de poésie et de peinture " pour laquelle elle a traduit les poèmes persans, en 2009. On lui doit aussi la biographie de la poétesse kurdo-persane, suivie d’une anthologie de ses œuvres, Malek Jân Ne’mati : Malek Jân Ne’mati « la vie n’est pas courte, mais le temps est compté ».

« La collection Textes », inaugurée avec Le Cantique des oiseaux, est née du désir de faire connaître des textes de référence inédits : nouvelles traductions, œuvres introuvables en langue française, épuisées ou méconnues. Récits fondateurs d’une civilisation, d’une religion ou d’un courant de pensée, les textes choisis offrent une nouvelle lecture des chefs-d'œuvre de la littérature mondiale.

A signaler aussi que Diane de Selliers propose en un volume relié sous coffret ( 450 pages, 24,5 x 33 cm, 195€) 207 miniatures persanes, turques, afghanes et indopakistanaises du XIVe  au XVIIe siècle illustrant l'intégralité du Cantique des oiseaux et des commentaires iconographiques de Michael Barry, professeur et chercheur à l'université de Princeton, consultant auprès de l'Aga Khan. Une remarquable édition.

► site GLNF.FR rubrique Culture | Livres

Nous vous recommandons aussi :

Nous continuons de
vous servir... ici !

SCRIBE, nos points de vente Nos points de vente

SCRIBE, qui sommes-nous ? Qui sommes-nous ?

SITE PARTENAIRE

Grande Loge Nationale FrançaiseGrande Loge Nationale Française

Facebook

Newsletter Newsletter

Soyez informé de toutes nos nouveautés, promos, évènements...

Abonnez vous aux Cahiers Villard de Honnecourt de l'année 2020
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 114 - Sur les chemins d’Hiram
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 112 - Alchimie et construction de soi
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 112 - Alchimie et construction de soi
Transmettre #7 : les Rites - REAA Le manuscrit Francken de 1783
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 111
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 110
Villard de Honnecourt international
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 109
VDH Int'l #2
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 108
Transmettre #6 : l'histoire - 300 ans de Maçonnerie britannique
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 107
La Franc-Maçonnerie à voix haute - Jean-Pierre Servel
Travaux Loge Villard de Honnecourt n° 106
Cahiers Villard de Honnecourt n°105
Villard de Honnecourt international
+ d'infos
Cahiers Villard de Honnecourt n°100
+ d'infos